La santé par les pierres

Les bienfaits de la spiruline

Lecture des lignes de la main

www.for-tunes.net

Se soigner avec les couleurs

Hôtels, restaurants, bars à Madagascar


Tous les aphrodisiaques

Turquoise

• CuAl6(PO4)4(OH)8.5H2O
• Dureté : 5-6 ; cassante • Semi opaque • Couleur : brun clair, bleu-vert, vert pomme, également bleu; très souvent avec des taches brunes ou noires • Indice de réfraction : Np = 1,61, Nm = 1,62, Ng =1,65 • Biréfringence : 0,04 • Pléochroïsme : faible, incolore - bleu clair. • Trace : blanche, bleuâtre • Éclat : gras, terne • Clivage : selon /001/ bon • Cassure : irrégulière, conchoïdale • Densité : 2,6-2,9 • Système cristallin : triclinique • Morphologie : petit cristaux en prismes courts, le plus souvent en veines, amas, encroûtements et pseudomorphoses • Luminescence : jaune-vert, bleu clair • Chimie : faiblement soluble dans HC1; comporte des traces de Fe2+ ou de Fe3+ responsables des variations de la couleur. Les turquoises sont sensibles au rayonnement du soleil, à l'huile, aux cosmétiques, mais aussi aux savons et lessives (changement de la couleur) • Autres caractéristiques : ne fond pas, mais brunit par chauffage à des températures de 250-350 °C.


TurquoiseLa turquoise n'est pas très répandue dans la nature. C'est un minéral secondaire qui se forme le plus souvent dans les gisements de minerais. Son nom est tiré de la Turquie, pays par lequel transitait la turquoise qui arrivait en Europe. Travaillée depuis des temps très reculés, elle servait à fabriquer des vases et des bijoux (bagues, broches, bracelets).
Parmi les pièces les plus célèbres réalisées en turquoise, il faut citer de petits sujets très raffinés provenant de l'Empire ottoman, qui importait cette pierre des gisements traditionnels de Nichapour, en Perse, et de la presqu'île du Sinaï, en Egypte.
Dans l'Antiquité et au Moyen Âge, on croyait que la turquoise était dotée de pouvoirs magiques, et on la prescrivait comme remède contre les affections des yeux et les maux d'estomac. En Orient, elle avait la réputation de porter bonheur et de protéger contre le venin des serpents. Les offrandes retrouvées en Egypte, dans les tombes des pharaons, et dans les sépultures d'Amérique centrale indiquent qu'Égyptiens et Aztèques accordaient une grande valeur à la turquoise.
Au Tibet, on sculptait dans cette pierre des figurines représentant les divinités. Au XVe et au XVIe siècle, en Europe, elle était considérée comme le symbole de la virilité, et c'était le talisman des natifs du Sagittaire. En Iran, il existe des gisements très anciens et réputés dans le monde entier où l'on extrait la turquoise depuis l'Antiquité, notamment dans la région de Nichapour (Bague, Magadan), où les exploitations atteignaient parfois plusieurs dizaines de kilomètres de long.
À l'origine, l'extraction avait lieu à ciel ouvert, puis, progressivement, on a creusé des galeries en profondeur dans les mines. Aujourd'hui, le puits de la mine d'Aliza-Mirza, qui produit des turquoises d'excellente qualité depuis presque 4000 ans, s'enfonce à 100 m sous terre.

Suite Turquoise 2

Liste Pierres A - J **** Pierres K - Z