La santé par les pierres

Les bienfaits de la spiruline

Lecture des lignes de la main

www.for-tunes.net

Se soigner avec les couleurs

Hôtels, restaurants, bars à Madagascar


Tous les aphrodisiaques

Or

Latin : Aurum

• Au
• Dureté : 2,3-3, malléable, flexible • Opaque, en fines couches légers reflets vert-bleu • Couleur : jaune doré, blanc-jaune.
• Trace : jaune, brillante • Éclat : métallique • Clivage : aucun • Cassure : crochue • Densité : 19,28 - varie en fonction des traces • Système cristallin : cubique
• Morphologie : cristaux bien formés, octaèdres, dodécaèdres ou cubes, très rares; fréquemment maclés; le plus souvent en fils arborescents ou en dendrites, en paillettes ou en lamelles; grains creux; grains irréguliers de taille variable (pépites)
• Chimie : soluble dans l'eau royale, dans KCN, NaCN; réagit rapidement avec le mercure (amalgame). Fond au chalumeau en formant des petites billes brillantes. Comporte des traces d'Ag, Hg, Cu, Pd, Rh et autres éléments, qui sont responsables des différentes nuances de jaune.

OrL'or se trouve dans les gîtes hydrothermaux, d'où, par des processus d'altération, il se concentre dans les alluvions et les placers. Il se forme également par processus supergènes et dans les zones d'oxydation des minerais.
Le nom de ce métal, travaillé depuis les temps les plus reculés, dérive du latin. "L'or nous a été donné afin que nos artistes mettent toute la richesse de leur imagination à transformer sa beauté éternelle en chefs d'oeuvre, pour que la féerie qui en émane reste inaltérable et soit au service du raffinement ou du plus noble des buts." Tel était l'éloge que faisaient de ce matériau de nombreux orfèvres d'antan.
Nul autre minéral n'a eu une telle influence sur l'histoire.
Que ce soit comme parure, objet de culte ou monnaie d'échange, l'homme connait ce métal depuis les temps les plus reculés et les plus anciens travaux en or qui nous sont parvenus datent du IVe millénaire avant notre ère. L'orfèvrerie arriva à un étonnant niveau de perfection chez les Sumériens de Mésopotamie, mais aussi dans l'Égypte ancienne, en Grèce et à Rome. L'or fut toujours un critère à l'aune duquel se mesurait la puissance mais aussi la culture d'un peuple.
Du XIVe au XIIIe siècle avant J.-C., l'or d'Égypte venait principalement des mines de Nubie, dont le nom dérive de nub, un terme égyptien ancien désignant ce métal précieux. D'après les inscriptions retrouvées sur les papyrus, l'extraction se pratiqua dans les célèbres mines de Wadi Ambassa et d'Akita durant plusieurs millénaires. Le travail des orfèvres, les bijoux et autres trésors Or pépitetrouvés dans le tombeau de Toutankhamon, ainsi que les objets découverts par Abdel- Rasul, en 1875, dans une grotte située près de Del el Bahri, dans le nord du pays, reflètent la puissance et la richesse de l'Empire égyptien à cette époque.
On suppose que plus de 1 500 t d'or sont sorties des mines de Nubie dans l'Antiquité égyptienne.

Suite Or 2

Liste Pierres A - J **** Pierres K - Z