La santé par les pierres

Les bienfaits de la spiruline

Lecture des lignes de la main

www.for-tunes.net

Se soigner avec les couleurs

Hôtels, restaurants, bars à Madagascar


Tous les aphrodisiaques

Scapolite

Autres dénominations : wernérites, dipyre ou dipyrite.

• Na4Al3Si9O24Cl-Ca4Al6Si6O24(CO3,SO4)
• Dureté : 5-6 ; cassantes • Transparentes, translucides • Couleur : blanc, gris, gris-vert, bleuâtre (variété glaucolite), rose, violet, également jaune-vert (variété stroganovite). Parfois chatoyants • Indice de réfraction : Ne = 1,54-1,548, No = 1,549-1,567 • Biréfringence : 0,009-0,02 • Dispersion : 0,017 • Pléochroïsme : visiblement pléochroïque; on trouve aussi du dichroïsme • Trace : blanche • Éclat : vitreux, nacré • Clivage : selon /110/ parfait • Cassure : conchoïdale, inégale • Densité : 2,5-2,62 (variété marialite), 2,78 (variété méionite) • Système cristallin : quadratique • Morphologie : cristaux prismatiques allongés, également massives, radiées et fibreuses; dans certains cristaux, en particulier ceux qui proviennent de Tanzanie, on observe de l'astérisme • Luminescence : parfois jaune ou orange en lumière UV grande longueur d'onde • Chimie : soluble dans HC1. Les compositions des scapolites sont très variables. Elles forment une série de cristaux isomorphes entre deux pôles : marialite-Na3(Al3Si9O24) et méionite-Ca3(Al6Si6O24). La couleur bleue est due à la présence de SO3, les couleurs violette et rose clair sont liées à des traces de Cr • Autre propriété : fond en donnant un verre blanc.

ScapoliteLes scapolites, une famille de minéraux avec un pôle sodique et un pôle calcique, se trouvent dans de nombreux gisements métamorphiques de contact ou pneumatolytiques. De gros cristaux de qualité gemme existent, on en connaît même jusqu'à 50 cm et d'un poids de 70 carats, mais ils sont rares. Les scapolites ne sont donc que rarement utilisées comme pierres fines.
Leur nom vient des mots grecs skapos = tige, et lithos = pierre. On connaît des scapolites de qualité suffisante pour la taille dans différents pays, entre autres en Birmanie dans la région de Mogok. Dans ces gisements très importants, les cristaux, jaunes, violets ou bleus, présentent assez souvent un effet chatoyant. Des scapolites de même type se trouvent au Sri Lanka (Deniyaya, Ratnapura, Balangoda), avec parfois de l'astérisme.
De scapolites jaunes sont extraites dans les provinces du Québec et de l'Ontario au Canada, d'autres, jaune clair, au Brésil dans les états d'Espirito Santo (Itagnassu) et de Bahia. Sporadiquement, on trouve au Brésil des cristaux de qualité gemme, jaunes, limpides, atteignant 40 x 10 cm. Des gemmes de même qualité se trouvent également en Tanzanie. Ici, les scapolites sont jaune clair, roses ou violettes, parfois avec l'effet chatoyant, notamment pour les pierres de la région d'Umba, et elles peuvent peser jusqu'à 9,5 carats.
ScapoliteDes scapolites analogues, avec, en plus, des variétés bleuâtres, se trouvent au Kenya, et des variétés similaires à Madagascar, dans la région de Tsarasoatra. Au Mozambique, on connaît des cristaux violets. En Russie, les scapolites se trouvent à Slioudianka, et au Pamir dans le Tadjikistan. Ici, les scapolites présentent des colorations variées, incolore, jaune et violette, et parfois un effet œil-de-chat.
En Europe, il existe également des gisements connus, par exemple en Finlande (Pusunsaari - gros cristaux), en Suède (Tunaberg), en Norvège (Arendal), en Italie (au Vésuve, on trouve des marialites très limpides), en Suisse (au Lago Tremorgio, où certains cristaux peuvent atteindre 7 cm) et en Allemagne (Laacher See).

• Techniques de taille : tailles à facettes, cabochons • Utilisation : fabrication de bijoux, pierre de collection • Confusions possibles : héliodore, topaze, quartz et amblygonite . Critères de distinction : dureté, densité, caractéristiques optiques.

Liste Pierres A - J **** Pierres K - Z