La santé par les pierres

Les bienfaits de la spiruline

Lecture des lignes de la main

www.for-tunes.net

Se soigner avec les couleurs

Hôtels, restaurants, bars à Madagascar


Tous les aphrodisiaques

Grenat pyrope

Autres dénominations : grenat de Bohême, escarboucle.

• Mg3Al2(SiO4)3
• Dureté : 7-7,5; cassant • Transparent, translucide • Couleur : rouge sang, rouge-brun, rouge rubis, rouge-violet, également rose (variété rhodolite), plus rarement rouge-noir. Parfois effet type alexandrlte • Indice de réfraction : N = 1,73-1,751 (rhodolite 1,75-1,76) • Biréfringence : aucune. Dispersion : 0,022, rhodolite 0,026 • Pléochroïsme : aucun.
• Trace : blanche • Éclat : fortement vitreux, gras • Clivage : selon /llO/ peu visible • Cassure : conchoïdale, esquilleuse • Densité : 3,65-3,8 • Système cristallin : cubique • Morphologie : rhombododécaèdres, hexoctaèdres, agrégats isométriques et granuleux • Luminescence : aucune • Chimie : couleur liée à des traces de Cr+ et de Fe3 +, chimiquement stable, infusible. La composition de la rhodolite est intermédiaire entre pyrope et almandin.

PyropeCette pierre était particulièrement appréciée, et cela depuis des temps très anciens, comme le prouvent les découvertes d'objets datant de l'époque des Scythes (VIe au IV" siècle avant J,-C.). Pline l'Ancien désignait sous le nom de carbunculus, aujourd'hui escarboucle, différentes gemmes rouges, y compris le pyrope. Il constitue certainement le gemme la plus connue et la plus estimée du groupe des grenats. On lui attribua, comme à d'autres pierres gemmes, des pouvoirs magiques.
En Grèce, il était considéré comme la pierre des natifs du Lion, alors que dans d'autres pays c'était celle des natifs du Capricorne. On utilisait le pyrope pour différents types de joaillerie, et notamment en Bohême au XVIe siècle. Il est toujours très apprécié de nos jours. Son nom (du grec pyropos = ressemblant au feu) est lié à sa magnifique couleur. C'est un constituant de certaines roches ultrabasiques (kirnberlites) qui peut être transporté et enrichi dans les placers. La taille des cristaux ne dépasse cependant que rarement 10 mm.
Grenat pyropeLa plus célèbre collection de bijoux en pyrope se trouve en République tchèque, au musée de Tfebenice, où est exposée, notamment, la parure en grenat d'Ulrîke von Levetzov. La plus grande pierre taillée de cette collection pèse 13,2 carats. D'autres montures célèbres sont conservées dans la Galerie de Dresde. Réputée également originaire de Bohême, la collection rudolfienne comporte un pyrope de la taille d'un oeuf de pigeon pesant 633,4 carats et une pierre d'une dimension de 18 x 35 mm et d'un poids de 46,8 carats.
Les gisements les plus connus, exploitês depuis des temps anciens, sont ceux de la République tchèque, situés sur les flancs sud des Montagnes centrales de Bohême et s'étendant sur approximativement 70 km2 aux environs de Trebivlice, Trebenice, Podsedlice et Mèrunice.

Suite Pyrope 2

Liste Pierres A - J **** Pierres K - Z