La santé par les pierres

Les bienfaits de la spiruline

Lecture des lignes de la main

www.for-tunes.net

Se soigner avec les couleurs

Hôtels, restaurants, bars à Madagascar


Tous les aphrodisiaques

Opale hyaline

Autres dénominations : hyalite, opale d'eau.

• SiO2 nH20
• Dureté : 5,5-6,5, cassante • Transparente à translucide • Couleur : jaune, jaune-ocre, brun, jaune-brun, brun-rouge, rouge, rose (quincyite), violet-rouge, noir-gris et noir; également des variétés vert-brun, vert pré et vert-jaune (variété opale prase), parfois blanc laiteux (variété opale laiteuse), souvent polychrome. • Indice de réfraction : N = env. 1,44-1,46 • Biréfringence : aucune • Dispersion : aucune • Pléochroïsme : aucun • Trace : blanche, jaunâtre, brunâtre • Éclat : vitreux, gras, terne • Clivage: aucun • Cassure : conchoïdale, inégale • Densité : 2,1-2,4 • Système cristallin : amorphe • Morphologie : veines, amas, lentilles, petites masses, concrétions, pseudomorphoses. Les colorations variables forment des dessins en taches, traînées un peu sales ou bandes (opale agate). Dans certains gisements, on trouve des brèches d'opale multicolores. L'opale commune comporte toujours d'autres minéraux, comme hématite, nontronite, chlorite, calcédoine, quartz, diverses substances organiques et d'autres parmi environ 50 minéraux possibles • Luminescence : parfois jaunâtre, verdâtre, brunâtre • Chimie : soluble dans HF • Autres propriétés : ne fond pas, mais éclate par déshydratation; l'eau contenue dans l'opale représente de 1 à 21%.

Opale bleueLes propriétés physiques et chimiques de l'opale hyaline sont identiques à celles de l'opale commune. Transparente et limpide, avec un fort éclat vitreux, elle peut être très légèrement teintée de tons bleuâtres, rougeâtres ou verdâtres. Elle forme des agrégats caractéristiques botryoïdaux, réniformes ou concrétionnés. Sa luminescence est vert à jaune-vert. L'opale hyaline se trouve dans des zones d'activité volcanique, où elle se forme pendant les phases tardives ou postvolcaniques. Elle est plus rarement associée aux zones d'altération. Son nom vient du grec hyalos = verre. Ce minéral est connu au Japon, à Tatayama. Aux États-Unis, on le trouve dans plusieurs états, tels l'Oregon (Clamath Falls), la Caroline du Nord (comté de Mitchell), le Wyoming (Yellowstone National Park) et le Nevada (Steamboat Springs). Il existe également au Opale hyaliteCanada. Au Mexique, il apparaît dans les États de Querétaro et Guanajuato, et une variété irisante est exploitée dans l'État de San Luis Potosi.
Des gisements importants sont situés en Nouvelle-Zélande et sur les îles Féroé. En Russie existent des gisements sur les presqu'îles de Tchukotka et de Kamchatka et dans le Caucase. En Europe, de très belles hyalites en croûtes botryoïdales ou concrétionnées se trouvent en République tchèque, à Valec.
Dans les gisements de Slovaquie (Kecerovske Lipovce et Cervenica-Dubnïk), l'opale hyaline est associée aux opales nobles et laiteuses. En France, on trouve des gisements dans le Puy-de-Dôme, en Allemagne dans le Opale hyaliteFichtelgebirge, dans l'Oberlausitz, à Leising et à Tharandt. Par ailleurs, on connaît l'hyalite en Islande.

• Techniques de taille : cabochons, tailles à facettes, employée surtout dans sa forme naturelle • Utilisation : fabrication de bijoux, pierre de collection • Confusion possible : aucune • Imitation : verre.

Liste Pierres A - J **** Pierres K - Z