La santé par les pierres

Les bienfaits de la spiruline

Lecture des lignes de la main

www.for-tunes.net

Se soigner avec les couleurs

Hôtels, restaurants, bars à Madagascar


Tous les aphrodisiaques

Morphologie

Les formes des cristaux sont importantes autant pour leur identification que pour leur façonnage. Les gemmes qui présentent dans la nature des faces plus ou moins planes en accord avec les formes définies par les lois de symétrie de leur structure interne s'appellent des cristaux. Le développement complet de leurs faces nécessite l'existence d'espace libre, mais généralement, les cristaux sont associés à d'autres, dans les roches ou les agrégats cristallins, et, tout en gardant leur structure interne, ils présentent souvent des contours irréguliers.
Des pierres précieuses sans structure cristallisée, c'est-à-dire amorphes, existent aussi, mais elles sont rares. L'opale est un exemple typique. Des cristaux bien développés apparaissent souvent sous forme d'associations, d'agrégats, dans des cavités appelées druses ou géodes, en forme d'amande, fréquentes dans les filons métallifères, dans les pegmatites ou dans les sédiments argileux. Les cristaux peuvent présenter une grande variété de formes. C'est ce que l'on appelle l'habitus. On distingue ainsi :
a) des cristaux isométriques (équidimensionnels) offrant un développement identique dans toutes les directions. Ce groupe comprend diamant, grenats, pyrite, fluorite;
b) des cristaux allongés dans une seule direction: prismes allongés de quartz, tourmaline ou zircon, par exemple;
c) des cristaux allongés selon deux directions: formes tabulaires, comme la barite, ou en feuillets, comme la lépidolite.
Des formes de transition entre ces morphologies extrémes (a et b) sont représentées, par exemple, par les tonnelets d'anatase et ceux de corindon. Il existe d'autres caractéristiques morphologiques des cristaux, notamment des associations symétriques appelées macles.
Constituées par deux ou plusieurs individus (macles polysynthétiques), elles sont souvent appréciées à l'état naturel comme ornement (orthose, cassitérite, staurotide). En dehors des monocristaux bien développés, le lapidaire utilise aussi fréquemment des agrégats cristallins. Il s'agit souvent d'agrégats granuleux à grains de dimensions variables, pouvant aller de gros jusqu'à fins (par exemple pour différents types de carbonates). Les agrégats dont le grain n'est pas visible à l'oeil nu sont dits compacts (howlite, variscite, anhydrite).
D'autres peuvent étre aciculaires ou fibreux, et arrangés de façon parallèle, radiée, irrégulière ou en étoile. Les agrégats en feuillets, comme ceux que forment la muscovite ou la lépidolite, sont peu utilisés par les lapidaires. Certains agrégats présentent une texture recherchée, comme les textures oolitiques des quartz hématoïdes, ou bien les agrégats dendritiques de divers oxydes de manganèse, formes étranges pouvant étre incluses dans différents minéraux tels le quartz, l'opale, la calcédoine, ou isolés dans des fentes de minéraux ou de roches et qui trouvent des utilisations variées.
Des encroûtements ou des agrégats botryoïdaux ou concrétionnés sont également très fréquents (aragonite, opale, calcédoine, et minéraux de la zone d'oxydation comme la malachite ou la pseudomalachite). La cristallisation des minéraux ne se fait pas toujours de façon parfaite. Parmi les défauts de structure fréquents, certains sont liés à la structure interne, les inclusions fluides ("givres") ou solides, notamment, ou encore les lacunes de croissance, et d'autres à la structure externe, comme le développement inégal des faces ou les traces d'accroissement.
Des zones de croissance successives, par exemple, peuvent être bien visibles du fait d'un relief interne ou d'une coloration différente, et évoquer des traces de cristaux fantômes. Les inclusions cristallines sont extrêmement fréquentes.
Souvent aciculaires, elles sont en général très appréciées, comme les aiguilles de sagénite (rutile) dans le quartz-cheveux de Vénus. Que les gemmes soient employées à l'état naturel ou polies, toutes ces particularités sont prises en compte lors de leur utilisation ou de leur façonnage.

Liste Pierres A - J **** Pierres K - Z