La santé par les pierres

Les bienfaits de la spiruline

Lecture des lignes de la main

www.for-tunes.net

Se soigner avec les couleurs

Hôtels, restaurants, bars à Madagascar


Tous les aphrodisiaques

Jaspe

Autres dénominations : beaucoup de termes descriptifs, comme jaspe fleuri, rubané, léopard, oolithique, ou encore jaspe agate, jaspe d'Egypte, caillou ou silex du Nil, lydienne, jaspe d'Oregon, suisse, bolivien, basanite.

• Dureté : 6-7 • Semi-opaque, rarement translucide • Couleur : toutes les colorations, le plus souvent rouge, brun-rouge, violet, brun, jaune-brun, jaune, également vert, noir-vert et vert-gris.
Généralement plusieurs couleurs sont associées en bandes et rubanements un peu sales, en amas ou taches. Le jaspe monochrome avec des sphérolites jaunes ou rouges existe, mais il est très rare (jaspe sphérolitique). Parfois, le jaspe est sous forme de brèche, et il comporte alors assez fréquemment des fissures et cavités tapissées soit de quartz, souvent d'une autre couleur que la brèche encaissante, soit de croûtes de calcédoine.
Le jaspe est constitué de fins cristaux de silice sous forme de quartz ou de fibres, comme dans la calcédoine, parfois mélangés à de l'opale.
Les couleurs du jaspe proviennent des nombreuses inclusions d'autres minéraux, tels que l'hématite, la chlorite, les oxydes de manganèse, parfois également les épidotes, le glaucophane, etc... • Indice de réfraction : N = env. 1,54 • Biréfringence : aucune • Dispersion : aucune • Pléochroïsme : aucun. • Trace : blanche, jaune, brun, rouge • Éclat : vitreux, terne • Clivage : aucun • Cassure : esquilleuse, irrégulière, conchoïdale • Densité : 2,58-2,91 • Système cristallin : triclinique • Morphologie : veines, amas, lentilles • Luminescence : aucune • Chimie : fond difficilement. La présence de nombreux éléments colorants rend la couleur moins intense.

JaspeLe jaspe se trouve dans les roches sédimentaires et métamorphiques dont l'altération permet le transport et la concentration dans les placers. Il se forme aussi par action postvolcanique.
De mémoire d'homme, le jaspe est utilisé comme pierre ornementale. Son nom a une longue histoire et est probablement tiré du grec jaspis ou du perse yasm. Déjà très prisé dans l'Antiquité, il servit d'abord à fabriquer des sceaux et des petits bijoux. Au Moyen Âge, on l'utilisait en joaillerie et pour réaliser de petits objets décoratifs. En Bohême, sous le règne de Charles IV, on le sculptait pour décorer églises et chapelles. Ainsi, 2 496 pierres fines, pour la plupart des jaspes, ornent l'église de la Sainte-Croix de Karlstein.
JaspePar ailleurs, on le montait sur des bagues, broches et pendentifs. On pensait que le jaspe était doté de pouvoirs surnaturels, qu'il protégeait contre les défaillances et qu'il avait des vertus apéritives. Il était aussi censé éloigner les fantômes et préserver des déceptions amoureuses, et on l'utilisait pour soigner les maladies gynécologiques. À Babylone, c'était la pierre lunaire de la Vierge, tandis qu'en Egypte, on l'associait au Verseau, et à Byzance aux natifs des Poissons.
Suite Jaspe 2

Liste Pierres A - J **** Pierres K - Z