La santé par les pierres

Les bienfaits de la spiruline

Lecture des lignes de la main

www.for-tunes.net

Se soigner avec les couleurs

Hôtels, restaurants, bars à Madagascar


Tous les aphrodisiaques

Elbaïte

• Na(Li,Al)3 Al6 (BO3)3 Si6 O18 (OH)4
• Dureté : 7-7,5; cassante • Transparente, translucide, semi opaque • Couleur : incolore (variété achroïte), rouge, rouge rubis, rouge-rose (rubellite), bleu à vert-bleu (indicolite), également vert à vert émeraude (verdelite), rouge-violet (sibérite), jaune paille à rougeâtre. Il existe une variété riche en Mn appelée tsilaïsite. Plusieurs colorations peuvent alterner dans le sens longitudinal du prisme. Des cristaux incolores ou vert clair à pointe noire sont désignés comme "tête de Maure", des cristaux avec des extrémités blanches et rouges comme "tête de Turc", ces noms s'appliquent également à certaines variétés de liddicoatite et parfois de dravite et d'uvite. Très rarement, on observe un effet chatoyant provoqué par des inclusions fluides dans de fins canaux • Indice de réfraction : Ne = 1,603-1,634, No = 1,6191,655 • Biréfringence : 0,013-0,024 • Dispersion : 0,017 • Pléochroïsme : fort, rouge foncé - jaune - jaune clair (pour les gemmes rouges), vert foncé - vert clair (pour les gemmes vertes), bleu foncé - bleu (pour les variétés bleues), fort dichroïsme. • Trace : blanche • Éclat : vitreux • Clivage : selon /10I1/ peu visible • Cassure : irrégulière, conchoïdale • Densité : 2,84-3,13 • Système cristallin : rhomboédrique • Morphologie : prismatique, cristaux fortement striés, agrégats granuleux • Luminescence : parfois vert-jaune, bleuâtre, violet foncé (achroïte) • Chimie : l'intensité de la couleur est fonction des teneurs en Li. Insoluble dans l'acide. Entre 450 et 650 oC, la coloration devient plus intense.

ElbaïteL'elbaïte, introduite du Sri Lanka en Europe par les Hollandais sous son nom d'origine sri-lankaise de tourmaline est une pierre fine connue et très appréciée depuis longtemps. Autrefois, confondue avec d'autres minéraux, elle a été appelée d'après l'île d'Elbe.
C'est un minéral principalement associé aux pegmatites, qui peut être concentré dans des gîtes détritiques. Les cristaux de grande qualité ne sont pas fréquents, mais des musées abritent des cristaux taillés de dimensions appréciables. Une collection de plus de 100 elbaïtes taillées, mono ou polychromes, pesant de 17,7 à 172,7 carats, se trouve à la Smithsonian Institution à Washington.
Ces cristaux proviennent, pour la plupart, du Brésil, mais également des États-Unis et du Mozambique. La pierre réputée la plus grande est une rubellite du Brésil. Les différents cristaux de cette druse qui pèse environ 4 t présentent une longueur de 40 cm en moyenne, le plus grand atteignant 1 m.
Une indicolite bleue, longue de 10 cm, découverte à Morro Redondo, au Brésil, se trouve aujourd'hui dans une collection privée (K. Proctor). Une druse de rubellite de 32 x 27 cm a été découverte, en 1969, dans le gisement de Turmaline Queen Mine, dans le comté de Pala, en Californie (États-Unis).
Elle est conservée à la Smithsonian Institution à Washington. En 1971, une tourmaline bleu-vert de 411 carats a été trouvée dans le Maine (États-Unis). Le gisement de Muiiane, au Mozambique, a livré une rubellite atteignant 42 cm.
Un cristal de 4,8 kg provenant de Transbaïkalie est conservé à Saint-Pétersbourg. On connaît des tourmalines ou elbaïtes avec effet chatoyant au Brésil, aux États-Unis (Californie, Mesa Grande), ainsi qu'en Transbaïkalie (Russie).

• Techniques de taille : taille à facettes, cabochons • Utilisation : bijoux, pierre de collection • Confusions possibles : améthyste, chrysobéryl, démantoïde, péridot, rubis, émeraude, topaze et zircon • Critères de distinction : dureté, densité, caractéristiques optiques. • Imitation : verre.

Liste Pierres A - J **** Pierres K - Z