La santé par les pierres

Les bienfaits de la spiruline

Lecture des lignes de la main

www.for-tunes.net

Se soigner avec les couleurs

Hôtels, restaurants, bars à Madagascar


Tous les aphrodisiaques

Clivage et cassure

Clivage sur fluoriteLe clivage se définit, de façon simplifiée, comme la propriété que possèdent certains minéraux de se laisser débiter suivant des faces planes dans une ou plusieurs directions préexistantes.
C'est un critère suffisamment efficace pour identifier toute une série de gemmes. Un clivage facile diminue beaucoup la valeur d'une pierre précieuse. Du reste, la réussite du façonnage d'une gemme dépend largement d'une bonne connaissance du clivage.
Le lapidaire doit ainsi déterminer l'angle le plus favorable entre celuici et le plan de la coupe ou de la taille, puis estimer et éliminer les clivages pouvant apparaître, lors de la taille ou du polissage, sous l'effet de la chaleur ou de la pression. Le clivage, déterminé par la structure interne du cristal, constitue une caractéristique constante pour chaque espèce minérale.
Les plans selon lesquels un minéral se clive correspondent à la direction de moindre résistance (cohésion), donc à celle où les liaisons entre les différentes unités de la structure élémentaire du cristal sont les plus faibles. On distinguera, pour les besoins pratiques du lapidaire, différentes catégories de clivage, depuis le clivage absolument parfait, en passant par bon, assez net, peu net, jusqu'à mauvais. Les groupes·des pierres précieuses et des pierres fines ne comportent pas de minéraux ayant un clivage parfait ou assez net. Clivage et cassure
La nature de l'éclat peut parfois donner une indication sur la qualité du clivage. Ainsi, un éclat nacré indique que le clivage est bon, tandis qu'un éclat vitreux est signe d'un clivage mauvais.
On observe parfois un phénomène qui produit en pratique le même effet que le clivage, si ce n'est qu'il s'accentue avec l'altération. Il s'agit de plans de dislocation ("parting"), qui peuvent être liés, entre autres, à la présence de macles ou d'inclusions orientées, situées soit dans des plans particuliers, soit sur les faces de croissance.
Parmi les gemmes pouvant présenter ce phénomène, on trouve le corindon (selon le plan/OOOl/) ou le pyroxène, faciès diallage (selon /l00Il. En conclusion, on remarquera que le clivage qui est indiqué pour un minéral donné peut être plus ou moins bien exprimé, et même ne pas apparaître.

Obsidienne cassure conchoïdale
CASSURE
Les minéraux qui ne se clivent pas facilement présentent néanmoins des cassures.
On distingue trois principaux types de cassures caractéristiques dans les pierres précieuses: la cassure conchoïdale (opale, quartz), la cassure irrégulière (pyrite) et la cassure esquilleuse (néphrite, grenats).

Liste Pierres A - J **** Pierres K - Z